Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke (1875-1926), écrivain et poète autrichien, est l’auteur d’une œuvre poétique sensible, tourmentée et pétrie de spiritualité. Destiné à l’armée par son père, éduqué en fille par sa mère, il se trace en littérature une troisième voie. Adulé de son vivant par toute l’Europe, il reste l’un des plus grands poètes du XXe siècle, que Marina Tsvétaïeva nommera dans leur tardive correspondance « la poésie incarnée ». Après de nombreux recueils, tel « Le Livre de la pauvreté et de la mort » (1903), il publie en 1922 ses deux chefs d’œuvre, achevés grâce à une exaltation créatrice dans son refuge suisse de Muzot : ses « Sonnets à Orphée », dédiés à la danseuse hollandaise Wera Ouckama Knoop, morte trop tôt, et les dix « Élégies de Duino », sacrées par Lou Andreas-Salomé comme « l’inexprimable dit, élevé à la présence ». Ses dix « Lettres à un jeune poète » seront publiées à titre posthume, en 1929, trois ans après sa mort.

,