Le papier peint jaune

audio

excerpt

audio

excerpt

Cloîtrée dans une maison de campagne isolée et tenue à l'écart de toute activité par son mari médecin, une jeune mère dépressive après la naissance de leur enfant brave en secret l'interdiction qu'il lui pose d'écrire. Désœuvrée, elle sombre dans la fascination pour l'affreux papier peint de la chambre à coucher. Elle finit par y voir, en miroir, une femme séquestrée derrière les arabesques…

« Pendant longtemps, je n’ai pas compris ce qu’était cette forme dérobée derrière le motif, mais maintenant, je suis certaine que c’est une femme. À la lumière du jour, elle est calme, immobile. J’imagine que c’est le motif qui la bride. C’est si troublant… Et je m’y absorbe des heures… Parfois, je me dis qu’elles sont des multitudes, parfois qu’elle est seule. Elle fait le tour en rampant à une vitesse folle, ébranlant chaque motif. Elle s’immobilise dans les zones de lumière et, dans les zones d’ombre, elle s’agrippe aux barreaux qu’elle secoue avec violence. » C.P.G.

Ce titre est dans la sélection du Grand Prix du livre audio 2020 de La Plume de Paon.

Book details

About the author

Charlotte Perkins Gilman

Charlotte Perkins Gilman (1860-1935), célèbre intellectuelle féministe américaine du tournant des XIXe et XXe siècles, naît dans le Connecticut où elle connaît une enfance difficile, marquée par l’abandon du père. Prolifique, elle compose romans, nouvelles, poèmes, essais et articles, et milite à travers les États-Unis et l’Europe pour le socialisme et les droits des femmes. Publié en 1892, « Le papier peint jaune » suit la dépression post-partum qu’elle traverse après la naissance de sa fille. La célèbre « cure de repos » du Dr Mitchell manque de peu de la rendre folle et elle s’en sort en lui désobéissant et se remettant à écrire. Au sujet de la nouvelle, elle expliquera : « Le but n’était pas de faire sombrer les gens dans la folie, mais de les faire réchapper à la folie, et ça a marché. »

You will also like