Georges Perec

Georges Perec (1936- 1982), écrivain et verbicruciste français, virtuose de la langue de Molière, fut depuis 1967 l’un des membres majeurs de l’Oulipo. Son premier roman « Les Choses » obtient le prix Renaudot en 1965 et le prix Médicis couronne en 1978 « La Vie mode d’emploi ». Pour cet auteur plus que pour tout autre, la créativité naît de la contrainte. Dans « La Disparition » (1969), sidérant lipogramme de 300 pages, le e disparu fait écho à la disparition d’« eux », les membres de sa famille exterminés dans l’Holocauste. En 2017, c’est la consécration : son oeuvre entre dans La Pléiade.