Annie Ernaux

Annie Ernaux passe son enfance à Yvetot, en Normandie. Après des études à Rouen, elle devient professeure de lettres modernes et obtient l’agrégation. Son premier roman, Les Armoires vides, est publié en 1974 et elle obtient le prix Renaudot pour La Place en 1984. Issue d’un milieu modeste, elle interroge à travers son œuvre sa légitimité à utiliser sa langue d’adoption, celle de la littérature, et mène à ce sujet un travail quasi sociologique en utilisant sa propre expérience comme matériau. En 2017, elle a reçu le Prix Marguerite-Yourcenar pour l’ensemble de son œuvre.